Pourquoi pas à Namur?

L’idée fait des émules. Plusieurs communes du Brabant Wallon réfléchissent à l’idée d’intégrer cette signalétique artistique dans leurs espaces: Perwez, Ottignies, Lasne, Ittre…

A.D.
Alexis SENY
Pourquoi pas à Namur?

Bien sûr, l'artiste aurait rêvé que ses «créatures» arpentent les rues et chemins de la capitale walonne. Ce ne sera pas le cas. «J'ai envoyé un message à Maxime Prévot, explique Benoi Lacroix. J'ai été stupéfait de sa rapidité à me répondre. Il aimait l'idée mais ce n'était pas concrétisable. » Ce que confirme le bourgmestre namurois: «J'ai eu un très bon échange avec Benoi Lacroix, et je trouve son initiative du marquage "Pangoloin" très sympathique, explique Maxime Prévot. Cependant, accéder à sa proposition nous mettrait en porte-à-faux avec notre propre Règlement général de police. Celui-ci interdit en effet tout marquage au sol dans les rues de Namur, quel qu'en soit le caractère, que le message soit publicitaire, militant, ou politique… Même les pochoirs passés au karcher pour communiquer sur le sol par contraste sont proscrits.»