Clap première du Télévie à Sainte-Ursule

Les conditions n’étaient pas optimales pour cette première du Télévie à Namur, qui n’a attiré que 75 participants.

Clap première du Télévie à Sainte-Ursule
Des participants de tous âges ont pris le départ du jogging. ©ÉdA

Après diverses organisations, blind-test et autres, c’est vers un jogging que se sont tournées les professeurs de math et de sciences de l’institut Sainte-Ursule à Namur, Mmes Bridoux et Grandjean, pour «sortir des murs» et animer une ville très tranquille un dimanche matin, à l’occasion du Télévie.

Malheureusement, une pub limitée et une fine pluie ont certainement freiné le déplacement de fans de jogging. Outre les élèves de l’école et quelques parents, certains sont venus de Rochefort pour apporter leur contribution caritative à cette organisation.

Ce n’est jamais facile de réussir une première organisation. Mieux valait donc débuter avec 75 présences, que d’être submergé par la foule. Si les joggeurs ne sont pas venus en grand nombre, on pouvait néanmoins dire que la qualité était bien au rendez-vous. Les classements peuvent d’ailleurs le prouver.

Ainsi, se limitant à un seul tour, Alexandre Degimbe a précédé Noah Delire et Arthur Milquet. Tandis que la jeune écolière, Maëlys Dochain, a surpris tout le monde. Elle a nettement devancé les trois autres jeunes féminines, en se positionnant à une quatrième place.

Ayant terminé troisième la veille à Ottignies, Valentin Grégoire n’a eu aucun rival sur les deux tours, où la lutte fut plus ouverte pour les accessits.

Virginie Grégoire revoyait quant à elle ses prétentions, en s’arrêtant prématurément alors qu’elle menait largement. Elle a laissé ainsi les joies du succès sur trois tours à Céline Tribolet. Même conclusion pour Emy Delsipée, 8 ans, qui se plaignait de douleurs au pied, et qui jeta l’éponge après deux tours effectués avec sa maman.