Saint-Martin, ses aliénés d’hier, ses usagers d’aujourd’hui

Un livre raconte la longue histoire de Saint-Martin, à Dave, l’asile devenu centre neuro-psychiatrique.

Jean-François Pacco
Saint-Martin, ses aliénés  d’hier, ses usagers d’aujourd’hui
Le réfectoire, au début du XXe siècle. Un surveillant en uniforme sert la soupe.

Dave. Pendant longtemps, dans la région de Namur, le mot était entouré d'une certaine inquiétude. «Aller à Dave» signifiait «aller chez les fous», avec ce que cela représentait de péjoratif.