Une «fausse» Coupe d’Europe?

Fâché le président Davreux? Non, dépité. Depuis près de 30 ans, jamais Namur n’avait quitté la Coupe d’Europe si tôt dans la compétition.

T.M.
Une «fausse» Coupe d’Europe?
Le président Davreux aimerait vite faire resigner son coach, histoire de marquer le coup. ©ÉdA – 10370890581

Le coup est donc très rude. «Je ne suis toujours pas remis de cette claque de lundi soir, commente l’homme fort du hall Octave Henry. Je ne comprends pas comment sportivement et administrativement, nous en sommes arrivés là. L’absence du coach Philip Mestdagh – retenu avec le Cats – était prévisible et ses adjoints ont fait tout ce qu’ils devaient faire. Mais ce n’est jamais la même chose sans le coach.» Par contre, voir Namur obligé de jouer ce tour préliminaire, il ne l’avale pas. «En gagnant la Coupe de Belgique et en ayant fait nos preuves depuis autant d’années en Europe, on devait être dans les poules. Et je reste persuadé que Guernica n’est pas beaucoup plus fort que nous. Pas maintenant, mais dans un mois, quand la compétition devait vraiment démarrer. Nous aurions aussi pu attendre un soutien de la Fédération… »