Namur a besoin de l’Europe

Les Namuroises partent ce soir à l’assaut du pays basque, contraintes de disputer un tour préliminaire. Match retour jeudi à Namur.

Philippe GILLES
Namur a besoin de l’Europe
Philip Mestdagh multiplie les matches importants. À Guernica, il sera attentif à tous les détails. ©EdA - Frédéric de Laminne

Rentré à Namur mardi dernier avec une quatrième place des Belgian Cats aux championnats du monde, le coach Philip Mestdagh n'a pas lésiné sur l'intensité des entraînements pour préparer son équipe à ce duel européen en deux manches hyperimportant puisqu'il va orienter, ni plus ni moins, toute la saison des Namuroises. Ont-elles vraiment le choix? «Tout le monde est devant ses responsabilités. Nous savons que Guernica est une équipe du top. Nous avons l'avantage de jouer en premier lieu là-bas. Mais est-ce un avantage? Car, durant quatre-vingts minutes, nous devrons jouer intelligemment, analyse le coach. Ce sera d'abord un combat défensif. Si nous limitons cette équipe à 60-65 points, nous avons nos chances. Pas à nonante points. En plus, nous ne pouvons rien lâcher dans les dernières minutes du match: un lancer, une passe, un rebond, une faute, tout va compter pour faire la différence.»