Des ancêtres et des passionnés

Erpent a vibré au rythme des moteurs ce dimanche à l’occasion de la Namur Legend qui a fait l’unanimité auprès des pilotes et du public

Amandine GILSON
Des ancêtres et des passionnés
À Erpent, les motos sont classées par catégories, en fonction de leur évolution et de leur technique, Mais toutes d’avant 1990. ©Amandine Gilson

C'est la deuxième fois qu'Erpent accueillait le Namur Legend, une compétition de motos ancêtres. Après une première édition à la citadelle de Namur il y a trois ans, une seconde édition à Erpent il y a deux ans, l'événement n'a pas eu lieu l'an passé pour revenir de plus belle cette année, sur le même site. «Nous avions demandé à réorganiser le Namur Legend à la citadelle cette année mais nous n'avons pas eu les autorisations pour passer à l'un ou l'autre endroits spécifiques. Nous sommes donc revenus sur ce terrain vague, sur la gauche, quand on monte la nationale 4. C'est vraiment pas mal car le circuit est entièrement naturel et certains passages sont très atypiques », explique Thierry Materne, organisateur de l'événement, passionné et surtout pilote, puisqu'il a, lui aussi, roulé durant cette journée.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.