Derrière CiLo, du crowdfunding mais plus que des sous

Le Bureau économique de la Province lance CiLo, sa plateforme de financement participatif. Celle-ci soutient les Namurois porteurs de projets, quel que soit leur domaine de prédilection.

Bertrand Lani
Derrière CiLo, du crowdfunding mais plus que des sous
Parmi les premiers projets soutenus par le BEP via sa plateforme CiLO, il y a la renaissance du Verdur Festival à Namur. ©ÉdA – 40297873506

Une nouvelle plateforme de financement participatif? Sur papier, on peut penser que le Bureau Économique de la Province surfe sur une vague qui s'essouffle. Et pourtant. «Aujourd'hui, il n'existe plus que deux plateformes généralistes, les grosses machines que sont Kisskissbankbank et Ulule», reconnaît François Laureys, chef de projet au BEP. Mais pour ce dernier, le crowdfunding a toujours son utilité, pour autant qu'il trouve son public. Pour cela, il faut resserrer le faisceau. Et c'est là qu'intervient le Bureau Économique. Il met à profit sa connaissance du territoire local en créant CiLo (crowdfunding des initiatives locales en province de Namur), la première plateforme de crowdfunding territoriale wallonne. Une sorte de circuit court du financement participatif. Elle est basée sur des modèles qui ont fait leurs preuves à Gand et à Bruxelles. CiLo a comme champ d'action la province de Namur. «Les porteurs de projets doivent être issus de la province de Namur et leur projet doit profiter à la province de Namur», continue François Laureys.