Une spéciale retardée mais bien gérée par Adrian Fernémont

La deuxième spéciale de ce vendredi a été perturbée mais elle a permis à un pilote namurois de prendre la tête du classement général.

Amandine GILSON
Une spéciale retardée mais bien gérée par Adrian Fernémont
Adrian Fernémont a terminé en tête du classement général à l’issue de la première journée. ©Amandine Gilson

Les 88 équipages sur les nonante alignés lors de cette 35e édition du rallye de Wallonie ont pris la route, hier en fin de journée à l’assaut de la Citadelle pour les deux premières spéciales. Le public avait bien entendu répondu présent, et le temps s’est montré clément, ce qui risque de ne pas être le cas durant tout le week-end.

Côté résultats, les favoris pointés du doigt ces derniers jours ont clairement montré leurs intentions. En l’absence d’Abbring, non aligné cette année sur les routes wallonnes, qui va être capable de décrocher la victoire? Après la première spéciale, aucun incident n’est à signaler, hormis l’un ou l’autre ballot qui a perdu quelques brins de paille sur l’esplanade, les pilotes ont été propres.

Les «Fabia» en grande forme

Cherain a fait le meilleur chrono, mettant un tout petit peu plus de trois minutes et trois secondes pour descendre la Merveilleuse, à quatre centièmes du plus local des locaux, Adrian Fernémont, récent vainqueur du Rallye de Spa, qui montre toutes ses intentions. Bouche, Verschueren et Bonjean ne sont pas loin derrière, mais le résultat impressionnant de cette spéciale, c’est la présence de cinq Skoda Fabia R5 dans le top 5.

Une petite démonstration du Falken Drift Show plus tard, et c’est reparti pour un tour. Lors de la deuxième spéciale, quelques supporters éméchés ont jugé intéressant de jeter des bouteilles en verre sur les voitures de rallye. L’intervention de la police a été demandée par les commissaires de course, ce qui a retardé le départ des meilleurs concurrents et ne nous a pas permis de communiquer sur les résultats de cette seconde spéciale du Rallye de Wallonie.

Rassurons les supporters, la spéciale de Natoye, la quatrième du rallye et la deuxième ce samedi matin, qui était menacée à la suite de travaux sur la voirie aura bien lieu. Ouf, bonne nouvelle: «La spéciale se déroulera conformément aux reconnaissances effectuées le week-end dernier, si ce n'est l'ajout d'une chicane», explique Jules Liégeois, le Directeur de course de l'épreuve.

Fernémont va dormir en tête

La spéciale deux a pu reprendre après les jets de bouteilles. Les leaders ont encore une fois roulé très fort, à l’image d’Adrian Fernémont. Si le Vedrinois ne s’adjuge pas la victoire sur cette deuxième spéciale, il pourra dormir sur ses deux oreilles, puisqu’il est en tête au classement provisoire.

Verschueren a été le plus rapide, devant Fernémont et Cherain. De Mevius a été contraint de terminer la spéciale sans sa roue arrière gauche. Au classement provisoire, Fernémont a donc pris les rênes de cette 35er édition du Rallye de Wallonie, devant Cherain et Verschueren. Il démarrera en tête demain, lors de la spéciale trois à Mohiville.