Du houblon local pour la Philomène de Malonne

Sainte Philomène a troqué ses habits religieux pour un tablier de brasseur, il y a deux ans. Aujourd’hui, la brasserie du Clocher a des projets d’expansion et de collaborations locales.

Samuel Husquin

Deux bougies. Ou deux cierges? Peu importe, la brasserie du Clocher fête dans trois jours son baptême brassicole. «On avait réceptionné la salle de brassage un peu après la Saint-Nicolas. Et on a sorti en effet notre premier brassin le 26 décembre 2015. C'était un petit miracle.» Qui illumine encore le visage d'Alex Vandurme. Il faut dire que les nouveaux brasseurs de Malonne étaient entrés en possession des clés du paradis, ou plus modestement de l'ancienne chapelle du Piroy, seulement trois mois auparavant. Le prix de la transaction avait été fixé à l'euro symbolique. «Mais rien que pour les travaux du bâtiment, on a déjà investi 300 000€», rappelle Jean Cheffert, le cofondateur. «À l'époque, j'avais l'impression qu'on s'était mis un éléphant sur le dos.»