«Les médecins savent…»

Pourquoi avoir eu envie d’explorer cet univers un peu tabou?

P. W.
«Les médecins savent…»
Philippe Carrozza: «Personne ne se vante de guérir ou d’avoir été guéri. C’est vraiment tabou.» ©ÉdA – 302466712889

Depuis mon enfance, j’ai toujours entendu des cas de gens faisant appel à des rebouteux. Je l’ai moi-même expérimenté. Petit, j’ai été guéri de verrues par une rebouteuse. Ça avait fonctionné et cela m’avait marqué. Il y a 4 ou 5 ans, un ami s’était fortement brûlé. Au CHU de Liège, les médecins s’étaient étonné qu’il souffre si peu. En fait, une personne, à son insu, avait téléphoné à un barreur de feu. J’avais été interpellé. Ça m’a donné l’envie d’enquêter. Il y avait là matière journalistique.