Middelheim : 36 e édition

Dans le Park Den Brandt, juste en face du musée en plein air du Middelheim – qui vaut le détour entre deux concerts – le Jazz Middelheim fait office de référence pour la qualité de son programme sans concession.

J.G.
Middelheim : 36 e édition
©Jos Knaepen

On y retrouve chaque fois quelques-unes des grandes pointures au palmarès confirmé: cette année, Charles Lloyd avec son nouveau groupe à deux guitares – Bill Frisell et Greg Leisz -, le Mingus Big Band et son armada de pointures new-yorkaises, Tony Allen dans un hommage à Art Blakey, Bill Frisell et son album sur les musiques de John Lennon, Joshua Redman avec Brian Blade, Scott Colley et Ron Miles. Mais aussi ceux qui créent le jazz d’aujourd’hui comme Mark Guiliana, Matthew Herbert et son Brexit Big Band, un groupe né de la volonté du leader de rassembler les artistes pour lutter contre l’isolement, le Cinematic Orchestra, Becca Stevens ou, rayon belge, Antoine Pierre avec son projet Urbex, Nicolas Kummert et Igor Géhénot, Dans Dans et Jozef Dumoulin. Souvent aussi une star aux frontières du blues, du rock et du jazz: cette fois, ce sera Van Morrisson que les nostalgiques des années soixante ne voudront pas manquer. Le Middelheim, c’est aussi un public de connaisseurs – on va au Middelheim comme on va à Gouvy, malheureusement aux mêmes dates cette année! – une acoustique impeccable, un grand respect pour les musiciens et un festival qui à ce jour a donné naissance à plusieurs albums live de référence.