«Il manque une joueuse d’impact»

Dans les chiffres, Namur a parfaitement entamé sa saison: cinq succès en championnat et une qualification en Coupe de Belgique.

P.Gs
«Il manque une joueuse d’impact»
Le coach namurois Vincent Bouffioux fera tout pour créer la surprise. ©ÉdA – Frédéric de Laminne

«Mais on travaille bien, on n’a pas perdu de temps en cours de route. Certes, mes exigences ne sont pas complètement satisfaites: je voudrais plus de lien et de vitesse et je n’ai pas encore vu le match de rêve», confie le coach de Namur, Vincent Bouffioux. En outre, si Namur n’a pas encore rencontré d’autres cadors belges, la saison européenne, c’est pour ce soir. A-t-il les moyens de ses ambitions? «Je dispose de sept joueuses seniores mais il me manque une joueuse d’un niveau d’eurocoupe, une joueuse d’impact. Mon but n’est pas d’accaparer les décideurs du club sur ce manque. Ils ne travaillent pas contre le club et je ne veux pas provoquer une fissure dans la coque mais ils doivent le savoir. Dès lors, je dois composer avec les jeunes et c’est vraiment une chance supplémentaire pour elles », ajoute le coach qui veut parler de Saucin et Baggio pour qui les matches européens seront une opportunité de s’affirmer au sein de l’équipe.