Those Fucking Bells : hier soir, à Namur, le Belvédère est devenu irlandais

À Namur, c’est un Belvédère plein à craquer qui a accueilli, ce vendredi soir, Those Fucking Bells. Effluves de Guinness, réminiscences des Pogues, ambiance festive en diable, le band célébrait la sortie de son premier album «Friendly Bastards». Une réussite.

Thierry Dupiereux

Sur scène, les musiciens suent à grosses gouttes, cela fait déjà une bonne heure qu’ils sont au turbin. Violon, banjo, basse, batterie, guitare, accordéon s’expriment avec une belle frénésie, de celle qui vous érige la fête en philosophie de vie.