Namur : « Très positif »

Face à Ostende, Sébastien Dufour pouvait enfin aligner son noyau au complet. «C’est la première fois cette saison, souligne d’ailleurs le coach de Namur qui n’a pas loupé l’aubaine.

P.J.

Tout le monde a participé. Tout le monde a marqué. C’est très positif pour toutes les filles, y compris nos espoirs.» Le coach a donc donné un temps de jeu pas vraiment habituel à Mathilde Bechoux, Laura Baggio et Julie Lefevre. «Cela renforce notre collectif, souligne le mentor namurois. Mais cela confirme le très bon esprit qui règne dans le groupe.» Malgré cela, contre Ostende, Namur a balbutié son basket en première période. «Nous n’avons pas démarré pied au plancher, résume Sébastien Dufour. La seconde période a été meilleure dans notre application à jouer un meilleur basket et cela s’est traduit au marquoir.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...