La compensation mariembourgeoise

Il est bien difficile de définir une hiérarchie au sein du quatuor de tête. Au terme d’une rencontre limpide, Mariembourg sort à son avantage face à son second loyersois (77-51).

J.M.

«Nous avons fait quasiment le match parfait, explique le coach Michaël Marques. Le talent associé au collectif est sans parade. Cette victoire est un peu une compensation au forfait administratif qui nous a été infligé lors du déplacement à Rochefort.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.