Avec l’ail des ours cueilli à la citadelle

Le plateau présenté par-delà le comptoir de la cuisine est littéralement pris d’assaut par des Italiens affamés, des Asiatiques bondissants et des Français curieux de goûter ce que le voisin a préparé de bon.

S.H.

«Regarde, on dirait des kois dans un étang, s’amuse Lionel Raway. Ce «chasseur» de plantes sauvages fait tandem avec son compère culinaire Ludovic Vanhackere. «On nous a demandé de faire une petite dégustation originale», explique le chef de Bossimé. «On a donc mis au point notre petite recette: fromage de brebis frais et pesto à l’ail des ours.» Ce dernier a un petit goût namurois. «J’ai été le cueillir à la Citadelle, juste à côté du Château de Namur», s’amuse Lionel. Avec Cuisine Sauvage, le Jambois ramène les pissenlits, les orties et les herbes de talus dans nos assiettes. «Je remets simplement à l’actualité les habitudes de nos grands-parents», explique cet enseignant, également écoconseiller.