Pilote masculin, copilote féminin

Si peu de femmes prennent le volant, ce n’est pas pour autant qu’elles restent à la maison! Infirmière urgentiste, la Dinantaise Stéphanie Balcaen a pris goût au rallye par hasard.

A.G.
Pilote masculin, copilote féminin
BAS 3 : Stéphanie ©ÉdA

«En 2008, pour faire plaisir à mon ancien compagnon, j’ai participé à ma première course comme copilote. À ma grande surprise, j’ai adoré ça, et j’ai continué. Aujourd’hui, je copilote mon mari sur les courses régionales, et, pour la troisième fois, Éric Cunin sur les courses nationales, explique la copilote. J’ai roulé pour la première fois au Rallye de Wallonie en 2012. Depuis, j’ai eu un petit garçon, qui vient maintenant m’encourager sur le bord des routes».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.