Beautés Soniques : le fascinant concert habité de Mendelson

Le groupe français Mendelson n’avait plus joué en Belgique depuis de longues années. À force de conviction et d’entêtement, les organisateurs de Beautés Soniques sont parvenus, au bout d’un an et demi de contact, à placer Pascal Bouaziz sur leur affiche automnale. À Namur, l’attente était grande. Elle fut comblée.

Thierry Dupiereux

Mendelson c’est un groupe qui s’exprime du fond de l’âme par des mots précis qui font mouche et qui viennent se lover dans une musique ample, dense et belle. Hier, sur la scène de la Maison de la Culture, Pascal Bouaziz a imposé sa grande stature et son sens du verbe. Le public a été subjugué, transporté. Après la prestation, beaucoup se sont retrouvés sans mot pour exprimer ce qu’ils avaient ressenti. Si ce n’est le vide laissé après la dernière note.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...