Des visées citoyennes

Pourquoi ce chercheur, qui a enseigné à Londres avant de débarquer à Namur, a-t-il voulu sortir des maths pures et dures pour rentrer dans le champ concret de nouvelles applications technologiques? Deux raisons sont avancées par Renaud Lambiotte. «Souvent, ces innovations technologiques visent des développements ludiques ou à visée commerciale. Je voulais montrer les potentialités de toutes les nouvelles technologies pour des développements citoyens. On a d’ailleurs plusieurs projets à visée citoyenne. »

Des visées citoyennes
Apps retard des trains ©EdA - 201551649596

Renaud Lambiotte veut aussi montrer que les nouvelles technologies ne riment pas forcément avec Big Brother. «Dans notre unité, on étudie les comportements sociaux et donc, on utilise des données électroniques, comme Facebook, par exemple. Souvent, il faut passer par un opérateur, un intermédiaire privé. Avec notre application, on se constitue une base de données dynamiques de mobilité au jour le jour en Belgique, sur laquelle pourra travailler le Groupe de Recherches sur les Transports. C'est ce que nous gagnons en lançant l'application »