Médiation Martin-Lejeune : l’asbl Médiante reconnaît avoir eu un problème de téléphone

Les fuites de la médiation entre Michelle Martin et Jean-Denis Lejeune publiées dans la presse sont consécutives à un problème technique du téléphone portable d’un des médiateurs. L’asbl Médiante réfute toute intention de briser la confidentialité.

Médiation Martin-Lejeune : l’asbl Médiante reconnaît avoir eu un problème de téléphone

Les participants à la médiation ont été écoutés par un journaliste à leur insu par le biais du téléphone d’un médiateur pendant une cinquantaine de minutes. «Le téléphone portable de mon collègue est un appareil tactile qui est malencontreusement tombé par terre», a précisé Laurent Goffaux, médiateur de l’asbl namuroise Médiante. «Mon collègue n’a pas ramassé son téléphone, et le portable a rappelé automatiquement le dernier numéro entrant - une journaliste de Sudpresse - qui lui avait téléphoné avant la rencontre et à qui il avait répondu qu’il n’avait rien à déclarer.»