Les bons filons après l’Îlon

Depuis 1986, l’Îlon Saint-Jacques a formé un millier de chefs, cuisiniers, commis de salle… Mais que deviennent tous ces anciens?

Samuel husquin
Les bons filons après l’Îlon
ilon ©ÉdA – 201532285297

Cinq à dix pour cent des jeunes formés dans les écoles hôtelières continuent une carrière derrière les fourneaux ou en salle. Cette statistique fréquemment citée interpelle.