Une fédération pour les cercles homosexuels estudiantins francophones

Les trois cercles homosexuels estudiantins francophones se fédèrent en une seule association, les CHEFF (cercles homosexuels estudiantins francophones), ont annoncé mercredi après-midi à Namur les présidents des trois cercles homosexuels francophones.

Une fédération pour les cercles homosexuels estudiantins francophones

«Après les deux meurtres homophobes qui ont eu lieu à Liège, nous avons voulu réagir. Ces gestes ont été commis par des gens pour qui l’homosexualité est méconnue et méprisable. Notre pays autorise le mariage et l’adoption et possède une loi qui condamne les actes homophobes. Mais notre société, elle, stagne en matière de tolérance», a souligné Joey Delatte, président du cercle homosexuel estudiantin de Liège (CHEL).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.