La question se reposera

Écolo et Bailli : le couple fonctionne depuis dix ans. Sans se disputer en public. Les options ne sont pas forcément les mêmes, les problèmes se règlent en collège, sur le mode du consensus. « En collège, on n’a jamais voté », insiste le bourgmestre Benoît Dispa.

Bruno MALTER
La question se reposera
cc gembloux ©EdA

Mercredi, pour la première fois, une ligne de fracture s’est ouverte en public. Non pas sur un point précis du conseil communal, mais sur une vision, celle de l’échevin Philippe Grevisse. L’échevin Écolo est un ardent défenseur de la décroissance. L’homme vit au-dessus de ses moyens et s’il n’en tient pas compte, la nature aura le dernier mot.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...