Meux n’a pas voulu garer le bus

Meux a pris le risque d’oser presser l’ogre louviérois sur la pelouse du Tivoli. Cela n’a pas payé. Mais pour le capitaine Antoine Boreux, c’était l’occasion de tenter quelque chose.

Thibaut Marmignon
Meux n’a pas voulu garer le bus
Le capitaine meutois Antoine Boreux n’est pas inquiet après ce 0 sur 6. ©ÉdA – J-Ph. Pickar

Meux a pris le risque d'oser et de ne pas garer le bus devant la cage de Clément Libertiaux samedi soir au Tivoli. Une tactique risquée que "Capi" Antoine Boreux valide à 100%. "La RAAL n'a rien à faire en D2 et terminera champion. On pouvait y aller pour défendre et espérer un contre ou, comme en deuxième mi-temps chez nous à l'aller, les presser très haut. On a tenté ce coup de bluff". Sans regret même cela n'a pas tourné pour eux. "Au final, on perd 4-0 en encaissant sur des erreurs individuelles face à une équipe ultra-réaliste. On savait qu'on allait se mettre en danger en jouant de la sorte sur un grand terrain. Mais on a voulu tenter."