Dachelet resigne aussi à Meux

Sauf catastrophe, avec 6 points d’avance sur le barragiste cinacien, Meux a assuré son maintien le week-end dernier. Prudent, Marco Casto préfère toutefois ne pas crier victoire trop vite.

T.M.

«Je ne serai définitivement rassuré que quand ce sera mathématique, insiste le T1 des Verts. Avec les sagas habituelles des fusions, disparitions et licences, je me méfie toujours. Mais c’est vrai que vu notre belle dynamique actuelle (5 matches sans défaite), c’est plutôt bien parti.»