Pour Lempereur, ce n’est pas Byzance

Tanguy Lempereur accumule les petites blessures depuis l’entame du championnat. L’ex-joueur de Walhain croise les doigts pour que la poisse le lâche enfin. Meux - RWDM : Samedi, 20 h

Thibaut Marmignon
Pour Lempereur, ce n’est pas  Byzance
Tanguy Lempereur, ici sous les couleurs de Walhain, attend impatiemment de revêtir la vareuse meutoise pour montrer de quoi il est capable. ©Fred Moisse

«Frustrant, rageant», les mots de Tanguy Lempereur ne trompent pas quand il évoque son premier tour avec Meux. Revenu de Walhain cet été avec un statut de titulaire indiscutable en D2 amateurs, le talentueux médian de 20 ans retrouvait son club formateur bourré d'ambition. Mais il a vite dû déchanter, freiné par de petites blessures à répétition. « Jamais rien de grave mais suffisant pour me mettre sur la touche et m'empêcher de jouer », regrette Tanguy.