Quel avenir pour le club ?

Avec désormais cinq membres du comité, le club des jeunes se retrousse les manches maintenir ses soirées le vendredi soir.

J.No.

«Les jeunes entre 15 et 25 ans préfèrent passer du temps en boîte de nuit plutôt que de jouer aux fléchettes dans un endroit convivial. Ils pensent que le club, c’est démodé », explique la trésorière du club des jeunes d’Emines, Catherine Pirson. Les comitards tentent d’attirer de nouveaux membres mais les bénévoles se font rares. «Nous comptons donc sur nos événements pour permettre au club de continuer d’exister», lance le président, Maxime Dombret.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.