La Bruyère : Le Syndicat d’initiative dans ses murs

Le Syndicat d’initiative bruyérois a pris possession de son nouveau local. Situé à Meux, celui-ci a été inauguré samedi dernier.

Jean-françois Lahaut
La Bruyère : Le Syndicat d’initiative dans ses murs
Inauguration Syndicat d'Initiative ©ÉdA

C’est en présence des autorités communales bruyéroises, bourgmestre en tête, et de Jean-Marc Van Espen, député-président du Collège provincial de Namur, que le nouveau local du Syndicat d’initiative de La Bruyère a été inauguré, le samedi 30 avril dernier.

Attendu de longue date, ce local, situé dans les anciens bureaux de l’ALE, au cœur même du pôle culturel de l’entité, devrait répondre aux attentes du public et permettre de promouvoir au mieux l’offre et les produits touristiques de la commune.

«Il y a bien longtemps que nous caressions ce projet d'avoir enfin un local spécifique au Syndicat d'initiative, a rappelé le bourgmestre Robert Cappe. Dire que les aménagements et la restauration de ce bâtiment ont été réalisés sans difficulté serait travestir la réalité et je me permets, au passage, de remercier chaleureusement la Région wallonne pour l'aide financière qu'elle nous a octroyée, et le Service des travaux de notre commune pour l'exécution de ces travaux.»

Et le bourgmestre de poursuivre en rappelant la mission principale du Syndicat d’initiative, à savoir l’organisation de manifestations diverses susceptibles de distraire la population de La Bruyère et des communes environnantes, d’attirer et de retenir les visiteurs; mais aussi la coordination, sur le plan local, de diverses activités se rapportant à l’organisation des loisirs, etc.

Mobiliser les forces vives locales

Invité à prendre la parole, le 1er échevin Thierry Chapelle a insisté sur le fait que la commune possède un potentiel touristique à promouvoir. «Nous ne manquons pas d'atouts à La Bruyère, des fermes châteaux, des produits de bouche, des gîtes et maisons d'hôtes, des paysages remarquables, bref un véritable potentiel touristique. Nous souhaitons, maintenant que le Syndicat d'initiative est installé dans ses murs, mobiliser toutes les forces vives locales et développer, en synergie avec elles, une véritable stratégie touristique qui mettra en avant un label bruyérois. Au travers de ce nouvel outil, nous confirmons une réelle politique communale de promotion, de défense et de mise en perspective des produits touristiques locaux et régionaux.»

Président du Syndicat d’initiative depuis quelque trois ans, Roland Lecocq a rappelé, pour sa part, l’origine de l’institution, qui date de 1975, son évolution et son rôle. Un rôle qui n’a pas toujours été aisé, mais qui, aujourd’hui, devrait être grandement facilité grâce à ce nouveau local qui répond aux attentes des membres du Syndicat d’initiative et devrait leur offrir une visibilité pour le moins appréciable.