Le tarif habituel pour les Mauves FCJLA Vaux-Noville 3 0

FCJLA : Leyder, Moutschen, Papier, Demelenne, Robinet, Faye, Gribaumont, Huberty (73' Pierson), Kouoh Pombo (70' Tibor C.J.), Rode, Gengoux VAUX-NOVILLE : Kaiser, Cordonnier, Louis, Dumont, Hayon (77' Pierret), Heck (65' Lambert), Remy, Picard, Toubon (84' Guissen), Cravatte (C.J), Yangara Arbitre : M. Halkin Assistance : 150 39' : l'ouverture de Gengoux cisaille la défense et trouve Kouoh Pombo qui frappe de biais (1-0)61' : long dégagement de Leyder. La défense de Vaux laisse rebondir le cuir qui finit par surmonter un Kaiser mal placé. Gengoux est le plus prompt (2-0)

Jean-Marc Richard

83' : corner de Robinet, récupéré par Demelenne qui conclut de près (3-0).

Trois buts marqués, aucun concédé. En une semaine, le nouveau club arlonais vient d'infliger le même tarif à Rochefort, Martelange et Vaux-Noville. Face aux hommes de Pol Leemans, le score est pour le moins trompeur. Car, si la qualification des hommes de Stéphane Brusco ne souffre aucune discussion, le bilan est lourd pour les footballeurs visiteurs. Que serait-il arrivé si, à 0-0, Kevin Yangara, par deux fois seul devant le gardien, avait pu tromper Leyder, auteur de deux parades déterminantes ? Ou, si en début de reprise, le tir puissant de Heck n'avait été sorti par l'ancien gardien virtonais, à nouveau souverain quelques minutes plus tard en duel face à Remy ? Les Arlonais, sortant d'une grosse semaine de préparation physique, ont pu compter sur l'apport de Kouoh Pombo, très remuant et inquiétant par deux fois le gardien visiteur. Tout comme Gengoux, qui à quelques reprises, manquera de peu la cible. Après le second but, résultant d'une grosse erreur d'appréciation de toute la défense, Vaux baissera la garde. Rode et Gengoux passent à quelques centimètres de saler la note. En face, une tête de Lambert sera sortie par Leyder, toujours invaincu en 270 minutes à l'avenue de Longwy.

Le FCJLA se rendra à Meux la semaine prochaine.

Avant sans doute, de retrouver sur sa route un adversaire qui a rendu le président Lemaire admiratif : « Ce Vaux est admirable par son état d'esprit, tant au niveau de ses joueurs que de ses dirigeants. Ils étaient fort déforcés, surtout offensivement. Ils feront souffrir beaucoup de monde en championnat. »