Meux face aux Namurois

Après trois succès d'affilée, Meux a connu un coup d'arrêt à Bouvignes, la lanterne rouge. « En raison d'une gastro-entérite, Haution s'est aligné fortement diminué tandis que Booms était dans un jour sans », justifie Baudouin Botilde.

Meux face aux Namurois
11766574 ©© EdA

Pour tourner la page, les Bruyérois n'ont pas la mission facile en recevant Andoy avant de se déplacer à Dave. Et pour couronner le tout, Troonen, retenu par son nouveau boulot, est absent samedi. « Sans foncier, ce sera difficile. J'appellerai mon deuxième fils Michaël à la rescousse. Ce week-end ne s'annonce sous les meilleurs auspices en visitant le lendemain Dave et ses redoutables frappeurs, lâche le président bruyérois. Néanmoins, il serait temps de faire meilleure figure pour ramener les supporters car pour l'instant c'est la catastrophe. »

À Meux puis contre Chevetogne, Andoy affronte deux formations à la traîne. « Certes, on ne joue pas très bien mais ce sera l'occasion de grappiller quelques points avant d'affronter les gros bras », souligne le secrétaire namurois Guy Lambotte.

La lutte Ciney - Dave oppose deux candidats au podium. Et dimanche, les Cinaciens disputent un derby épineux face à Leignon tandis que les Namurois devraient dicter leur loi face à Meux.

Après Leignon, Saint-Servais a, à nouveau, l'opportunité de consolider sa seconde place face à des Hutois imprévisibles.

Dans une lutte des extrêmes face à Bouvignes, Waret, l'autoritaire leader, devrait poursuivre sa chevauchée.J.-M. L.