Écolys en vitrine verte au pavillon

Pour la Chine, l'expo universelle doit être une vitrine de son développement. Son impressionnant site à Shanghai s'étend sur 5 km2.

Écolys à Rhisnes fera 45 ha mais, pour le BEP, l'enjeu de la présence en Chine est aussi piquant qu'un plat deux piments d'un restaurant typique à Shanghai. Il accueillera des entreprises travaillant dans le domaine de l'éco-construction. Il est en cours de réalisation, en phase de construction des voiries et des équipements.

En vitrine de ce parc, un bâtiment de 1 000 m2 environ à l'entrée du site : « Il sera divisé, explique Stéphanie Bonmariage, chargée du projet. D'abord des bureaux pour accueillir des services destinés à encadrer des jeunes entreprises qui se lancer. Pour cela, nous avons un partenariat avec Cap 2020, le cluster (NDLR : regroupement) des entreprises wallonnes du secteur. D'autre part, nous aurons un hall-relais pour accueillir des jeunes entreprises en phase d'incubation. Et en troisième lieu, avec en collaboration avec les responsables de Bois et Habitat, le salon namurois qui fait référence, nous voulons que le site serve à accueillir des événements des manifestations liées au développement durable et à sa promotion. » Quand sera-t-il opérationnel ? « On est en phase d'appel d'offres aux architectes pour les plans. On espère attribuer le marché en janvier et la construction... après, difficile de donner une date précise. » On n'est pas à Shanghai, tout ne va pas aussi vite... S. Si