Un village coupé en deux

Avec la montée de l’Hileau, Houyet est partagé. Cela ne facilite pas le travail des secouristes. Des solutions sont trouvées.

P.H.
Un village coupé en deux
Le camping a été pris par la Lesse. ©ÉdA

Les secouristes doivent avoir de nouveaux réflexes pour se rendre sur les lieux d'intervention en raison des axes routiers qui sont fermés à la circulation avec la montée de l'eau. Le centre de Houyet est tout simplement coupé en deux. Pour intervenir rapidement, il n'y a pas d'autres moyens que de mettre à l'eau des embarcations. En fin de matinée, ce sont des évacuations de personnes se trouvant dans un immeuble du Service Provincial d'Aide Familiale qui ont été organisées par les eaux. «J'étais au deuxième étage, j'avais tout ce qu'il me fallait.», raconte un résident. Les denrées étaient certes à portée de main mais l'électricité était défaillante. «L'eau est montée de manière subite. À 2 h du matin, la situation n'était pas aussi préoccupante», explique la bourgmestre Hélène Lebrun. Il a dès lors fallu prendre des dispositions pour mettre les sinistrés en sécurité. Différentes opérations de sauvetage ont été menées. Toujours pour des mesures de sécurité des voies ont été fermées à la circulation.