Une discussion à remous

La discussion a été longue, mais courtoise. Elle n’a pas manqué d’arguments. Certains étaient sombres. Dans le style: voter la taxe avec les montants avancés est la mort du tourisme à Houyet.

P.H.

D’autres se voulaient plus rassurants: la taxe répond à une demande de tenir compte du risque sanitaire et de la météo de manière soutenable.