Un Ciergnon «new look»

Depuis le début de la saison, le leader pondrômois déroule . Mais les visiteurs de Ciergnon n'ont pas à rougir de cette défaite (7-0).

Maurice MINE
Un Ciergnon «new look»
13562879 ©© EdA

Depuis sa victoire contre Bièvre sur le tapis vert, le seul Petigny-Frasnes peut encore empêcher Pondrôme d'être champion. Mais il faudrait qu'il vienne à tout prendre, pendant que l'autre n'en prenne plus un p'tit crotté ! Or, ce jour, en visite à Beauraing, il risque d'y laisser des plumes. Raison pour laquelle le boss Pierard et ses copains ont tout prévu : le champagne, la bière, la sono et tutti quanti. Le délégué Damilot a revêtu son plus beau training, et roule déjà des mécaniques, sous l'oeil amusé de sa moitié. «Si ce n'est pas pour aujourd'hui, ce sera pour la semaine prochaine », nous glisse-t-il de sa voix grave.

Nouvelle ombre au tableau, aucun... arbitre de désigné. Le président fait la moue avant de retrouver le sourire. Car le brave petit Glaude Lelong vient de pousser l'huis de la buvette. Soixante-quatre berges au compteur, quelques rondeurs, mais une amabilité qui n'a pas pris une ride.

Un bon quart d'heure

Pendant quinze bonnes minutes, Ciergnon, sans complexe, rend la monnaie à l'autre. Et donne même l'impression de pouvoir l'accrocher. Le temps que Pondrôme trouve enfin ses marques. Le coach Fortuné paie d'exemple et pousse les siens. Un premier service dix-huit carats permet à l'incontournable Simon Karun de mystifier l'papa Noël Michaux : 1-0. Avant que ce même buteur ne rende la pareille au chef : 2-0. À Beauraing, Pétigny est mené 1-0 ! Ici, le leader déroule : 3-0 par Touhami et 4 par l'entraîneur. Juste avant la pause, le capitaine De Baets, pressé par un défenseur, y va du own-goal : 5-0. Les carottes sont cuites. Sans oublier le penalty tiré par papy Léonet et sorti par le keeper.

La seconde mi-temps est copie conforme de la première. Avec un club visité qui finit par lever le pied. Fortuné et Moor sont les derniers à passer à la caisse : 7-0. Au coup de sifflet final le portable, quant à lui, apprend aux Verts et à leurs fans (1-3) qu'ils devront encore attendre une semaine avant de faire sauter les bouchons. Encore faudra-t-il aller chercher un petit point à Bièvre. Mais personne ne se permet d'en douter. Et nous vous prions de croire qu'ils ne vont pas louper l'occasion de fêter cette promotion. Un déplacement en car est même prévu. Histoire de ne pas souffler dans un plus petit ballon, après coup. À Ciergnon, le délégué Stéphane Grégoire ne cherche pas l'excuse.

«Nous venons de remettre sur pied un tout nouveau comité. Avec mon frère Thierry comme président. Jacques Gabriel comme trésorier. Et André Schmit à la paperasserie. Il faut donc laisser le temps au temps. Il ne manque pas grand-chose pour que cette équipe quitte le ventre mou du classement. Et nous y veillerons dès l'entame de la prochaine saison».