Géant et chars dans les rues

Le carnaval à Houyet, c'est sacré. Chaque année, des bénévoles se mobilisent pour la fête. Des associations voisines s'y donnent rendez-vous.

Pierre HIGUET

La princesse et le prince carnaval de cette année sont Océane Lahaye et Adrien Dagrin, an nonce fièrement un adulte déguisé qui, le temps d'une journée, a pris l'allure d'un maître de cérémonie. À Houyet, avoir des dignitaires durant la durée du carnaval est une tradition. Ces rôles protocolaires sont exercés par deux enfants de l'entité. «Chaque année, on veille à un équilibre. Un enfant vient du haut du village et un autre du bas », souligne-t-il.

Pas à la maison communale

Cette année, le carnaval a pris une tournure un peu différente. Aucune délégation du cortège n'a été reçue à la maison communale. Un mariage était inscrit dans les tablettes. Qu'importe, avec ou sans la bénédiction des édiles, les fêtards savent faire la fête et faire honneur aux personnes qui se mobilisent pour que cet événement ait lieu.

L'édition 2011 a vécu sous le signe des chars. Le cortège était rehaussé par la présence de chars venant de différents horizons. Tous ont mobilisé leur esprit créatif pour se trouver au départ du cortège. Entre les engins, petits et grands ont fait la fête célébrant les dernières heures de Bonhomme Hiver. Pour encourager tout le monde à prendre de la hauteur durant cette période, un des géants, Jef, a accompagné le cortège.

Comme tout carnaval qui veut chasser la bonne saison, Houyet avait préparé un bûcher. «Cette année, il est plus costaud que l'année précédente», confie un membre du comité organisateur.

Pour donner le ton, c'est un groupe venant de la commune de Gedinne, le Rienne Music Band, qui a été choisi. Celui-ci a été présent durant différents moments de ce carnaval qui a duré deux jours.

Préparant une date importante, le quarantième anniversaire du carnaval, les organisateurs houyetois en ont gardé un peu sous la pédale. Toutefois, ils ont tenu à offrir un programme reprenant les différents moments forts. Petits et grands ont eu l'occasion de fêter cet événement comme il se doit.

Des nouveaux

Le carnaval 2011 a été l'occasion pour les Bob houyetois de se présenter. Sous cette étiquette plutôt énigmatique se cachent des jeunes qui aiment se rencontrer. Cette première sortie dans les rues d'Houyet était l'occasion rêvée pour le groupe de faire les présentations. Pourquoi s'appeler Bob? Un responsable a répondu, avec un large souvenir, à cette question qui était sur toutes les lèvres : «C'est un souvenir d'enfance. On aimait se retrouver à un lieu-dit, "Chez Bob". Aujourd'hui, ça a changé : on se retrouve une fois chez l'un, une fois chez l'autre. Il y a de l'ambiance. Pour nous, la prochaine sortie sera encore un carnaval