Avec 2 200 mètres de dénivelé !

La capitale wallonne sera assaillie de cyclotouristes venus de tout le pays pour arpenter les routes namuroises et ses plus belles côtes.

Julien Gillebert
Avec 2 200 mètres de dénivelé !
11417514 ©© EdA

Le Tour de Namur, ce sera dans un peu plus de deux mois, en août. Mais la version pour les cyclotouristes, elle, aura lieu ce samedi, à partir du Centre Sportif de Tabora, pour la deuxième année consécutive. « L'an passé, nous avions eu 1 300 participants, ce qui était encourageant, surtout que nous avions reçu des échos très positifs », raconte Charles Acusilas, le président des Randonneurs Mosans. Un club dont Golazzo, la société organisatrice, a demandé la collaboration, pour la bonne tenue de cet événement qui reçoit le soutien du Service des Sports de la Ville de Namur.

Et, comme le veut la tradition, on ne change pas une formule qui fonctionne. Raison pour laquelle les parcours seront inchangés. « Il y en a trois, poursuit Charles Acusilas. Un de 75 kilomètres, qui propose un dénivelé de 900 mètres, un de 103 kilomètres avec un dénivelé plus important, puisqu'il sera de 1500 mètres et, enfin, la grande distance, longue de 144 kilomètres, pour un dénivelé de 2 200 mètres ». Il faudra donc une condition affûtée et un petit plateau bien huilé, pour avaler la longue distance et ses 13 côtes. Pas des côtelettes, puisque celle du Belvédère attend les participants après à peine... un kilomètre, avec des passages à 9 %. Il faudra donc être bien échauffé. Surtout que la « vedette » de la journée surviendra dans la foulée, avec le Triple Mur de Monty. Une côte classée en 5e position des ascensions les plus dures du pays, mais qui, pour l'organisateur (qui avait qualifié le Tour de Namur de « découverte de l'année » dans les grandes randonnées nationales), est tout simplement la montée la plus dure de Belgique !

Les parcours de 103 et 144 km venant de l'Abbaye de Maredsous et de la Vallée de la Molignée, sont communs jusqu'à Houx. Ensuite, le 103 km se dirigera vers Purnode et Spontin, où il retrouvera l'itinéraire de la longue distance venant de Celles, Lavis, Leignon et Ciney. Les deux parcours rentrent à Namur via Maillen, Lustin, Wépion et la Route Merveilleuse.

« Cette année, pour notre deuxième édition, nous serons réalistes au niveau des ambitions. Si nous avons 1 500 cyclos au départ, ce sera déjà très bien », poursuit Charles Acusilas, qui sera entouré, ce samedi, d'une septantaine de personnes, notamment 42 signaleurs, 15 pour les ravitaillements (qui auront lieu à Maredsous) et 7 motards. « Nous avons déjà 500 préinscrits, auxquels il faudra ajouter ceux qui viendront le jour-même. En espérant que la météo soit de notre côté ».

Départ de Tabora dès 7 h 30, jusqu'à 10 h pour le grand parcours, 11 h pour l'intermédiaire et 12 h pour la petite distance.