Pas tout à fait la fin...

En avril 1945, les soldats US lèvent le camp et quittent définitivement la région houyetoise. Pour eux, si la guerre était bien finie, la maison n'était pas encore en vue.

Durant cinq mois, la compagnie de Wexler a pris ses quartiers en Allemagne. Deux mois plus tard, l'Américain, qui a gardé Houyet dans son coeur, était en poste dans le Pacifique. Il est resté dans cette région jusqu'à la capitulation du Japon. Et ce n'est que le 2 février 1946 que Palmer Wexler a été libéré de l'armée.