Solution aux vols dans les maisons ?

RIQ. Derrière ces lettres, se cache la locution « Réseau d'information de quartier ». Une réponse à un problème, pour les habitants de Ciergnon.

Parce qu'ils en ont marre des vols à répétition, les habitants de Ciergnon, commune de Houyet, ont mis leurs réclamations sur papier. Pour eux, une solution serait la création d'un RIQ, un « Réseau d'information de quartier ». Une requête signée par beaucoup de citoyens. « Pour montrer qu'il y avait un ras-le-bol, un occupant par maison au moins a signé. Une septantaine de signataires ont adhéré au projet de création d'un RIQ », explique un habitant de Ciergnon.

Un habitant de Ciergnon indiquer que, depuis 2000, quasi toutes les maisons du village ont été la cible d'événements peu agréables : vols, dégradations... « En faisant le tour du village pour faire signer la pétition, on s'est rendu compte qu'il y avait plus de faits que l'on ne croyait. Parfois trois par maison », indique un signataire.

Il est clair que la présence de l'autoroute n'est pas étrangère au phénomène.

Pétition déposée

à la police Ce mercredi, la pétition demandant la création d'un réseau d'information de quartier a été déposée au centre de la zone de police. La balle est lancée, reste à voir la réponse qui sera apportée.

L'idée de constitution d'un RIQ ne date pas d'hier. Ça fait plus d'un an qu'on y pense sérieusement. Aujourd'hui, on veut passer à la vitesse supérieure. On veut mettre sur pied une association structurée entre les citoyens et la police locale. Cette collaboration devrait améliorer la préservation des biens par une surveillance et une information constantes.

Outre accroître le sentiment de sécurité général, ce comité vise également l'encouragement de la solidarité entre les habitants.

Y aura-t-il une réponse positive ? Il est tôt pour le dire. Ce jeudi, un collège de police est à l'agenda. On peut dès lors s'attendre à ce que ce point soit mis sur la table. Nul doute qu'on se penchera sur les chiffres des vols qui ont été déclarés.

RIQ ou pas RIQ ? Les habitants peuvent être un maillon intéressant. En effet, dès qu'un véhicule suspect ou un manège étrange est repéré, un appel à la police peut être fait. Dans le même ordre d'idée, on peut signaler tout départ prolongé d'un domicile. Dans ce cadre, les policiers peuvent jeter un oeil en faisant les patrouilles dans leur quartier.

Pour tenter d'éviter au maximum les désagréments, il est également possible de recourir à la techno prévention.P. H.