Gesves : Chez Bibi est reconnu comme « tiers-lieu rural » et obtient 250 000 € de subsides

Le dernier café du village, devenu lien d’ancrage local, a été reconnu par la Wallonie comme lieu essentiel pour redynamiser la ruralité. Avec 250 000 € de subsides à la clé.

Catherine Dethine
 Colienne (à droite) et son équipe contribuent à faire de «Chez Bibi» un endroit où il fait bon se poser.
Colienne (à droite) et son équipe contribuent à faire de «Chez Bibi» un endroit où il fait bon se poser. ©ÉdA – 60403023325

Si l’idée d’ouvrir un "tiers-lieu" dans un petit café de village à de quoi susciter l’enthousiasme et l’engagement, elle reste néanmoins osée. Colienne Lemaître, son mari Gwen et Louise Libion y ont cru. À raison, Après 18 mois d’activité, deux confinements et une crise économique toujours en cours, Chez Bibi, à Faulx-Les Tombes, tient le cap. Mieux, la Région wallonne vient de lui octroyer 250 000 € (sur trois ans) pour l’aider à déployer ses projets et à les pérenniser.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...