Les inondations à Goyet, un an après: de l’achat ruiné à la vie paisible

Jelena et Gilles sont propriétaires depuis 48 heures d’une maison à Goyet quand elle est ravagée par le Samson, le 15 juillet 2021.

Florent Marot
 Jelena et Aurèle, le petit dernier, profitent des charmes de Goyet après une année agitée.
Jelena et Aurèle, le petit dernier, profitent des charmes de Goyet après une année agitée. ©ÉdA – Florent Marot

Quand nous toquons à l’improviste à la porte de cette charmante maison de Goyet, rien ne laisse présager de ce qu’il s’est passé ces derniers mois entre ses murs. La maison, quatre fois centenaire, sise dans un enclos de douceur et de verdure, est solaire. La façade en pierre est parée d’une jeune glycine, plantée dans l’année par les nouveaux habitants. Depuis le printemps, Jelena, Gilles et leurs trois jeunes enfants y coulent des jours heureux, bercés par le calme du Samson, à l’écart de l’agitation de la chaussée de Gramptinne.