Mikaël Despontin, 51e de la 11e étape malgré trois chutes et une pénalité

C’est avec le sourire que le pilote gesvois entamait cette 11e et avant-dernière spéciale de son deuxième Dakar. Motivé à l’idée de partir à l’assaut des dunes, il se réjouissait.

A.G.

"Enfin une vraie étape de dunes, avec des pièges, des sauts, mais également des chutes." En effet, qui dit dunes, dit forcément plus de risques. À trois reprises, Mikaël Despontin fut contraint de "jeter" sa moto. Heureusement, sans trop de casse.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.