Tout le Portugal dans les rayons

De l’apéro au dessert, c’est possible de se faire l’intégrale en version portugaise, en arpentant les rayons de la «Fermette».

S.H.

«J’ai une centaine de références de vins portugais, alors que pour le français, c’est réduit à peau de chagrin», rigole Alphone Barbosa. Les prix sont tout doux, souvent en dessous de dix euros, mais les grands connaisseurs pourront aussi monter de gamme, comme avec ce porto Vasques de Carvalho de 40 ans à 200€. On se régalera avec le presunto, jambon cru légèrement salé, la morue séchée ou encore le poulet piri-piri en crapaudine. Au dessert, on optera pour les «pastéis de nata», version lusitanienne de la crème brûlée. Bom apetite!

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.