Chez les Barbosa à Faulx-les-Tombes, une ferveur intense comme un bon porto

Dans cette épicerie de Faulx-les-Tombes, on croirait voir le Samson se jeter dans le Douro. Chez les Barbosa, on est fou de la Seleçao! Mais quelle sera l’humeur ce lundi?

Samuel Husquin

Le match, c'est seulement dimanche et pourtant Adolphe Barbosa ne tient déjà plus en place. «Vous me verriez trois heures avant, je suis intenable», s'amuse l'épicier de Faulx-Les Tombes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.