GESVES TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE NAMUR

Instruit par le parquet fédéral, le dossier est déjà venu devant le tribunal correctionnel de Namur. Le «pitch»? Des ressortissants roumains avaient mis au point un système de vol de véhicules pour le moins surprenant.

C. Det.
GESVES TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE NAMUR
Le voleur aurait une cicatrice à l’œil. Pas le suspect. ©lokomotiv110 – stock.adobe.com

Après avoir pris contact avec le vendeur, des hommes se présentaient à son domicile. Pour régler l’addition, pas de billets de 500 mais une transaction via smartphone. Tout se fait en direct devant le vendeur et, une fois le virement validé, les acheteurs repartent avec le véhicule. Le virement électronique est un faux et la plupart du temps, les véhicules sont retrouvés sur le site 2emain.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.