Avec la jeune génération, Semailles sème les graines de la longévité

Semailles, artisan semencier depuis plus de 20 ans, a décidé de céder son entreprise à la jeune génération.

Julie Douxfils
Avec la jeune génération, Semailles sème les graines de la longévité
Le trio de repreneurs aux côtés de la fondatrice de Semailles (au centre) et de son compagnon. ©ÉdA – 501410869310

Depuis 2000, l'entreprise Semailles, sise à Faulx-Les Tombes, vise à promouvoir et à protéger le patrimoine légumier régional en proposant des semences bio et reproductibles aux jardiniers, maraîchers, consommateurs de toute la Belgique et même de France via son réseau de partenaires et son site internet. Elle emploie aujourd'hui six personnes et dispose d'un catalogue de plus de 700 variétés de semences paysannes, dont 120 en voie d'extinction qui ont été sauvegardées grâce à son travail de conservation. Mais comme le dit sa fondatrice, Catherine Andrianne, «on ne rajeunit pas! Il était temps de penser à la transmission de l'entreprise». Elle a donc décidé de confier son «bébé» à trois trentenaires motivés qui ont eu le coup de foudre pour celui-ci. Aude Voortman, Pierre-Alexandre Péters et Antoine de Thibault sont les nouveaux propriétaires et reprennent le flambeau progressivement. «On avait tous un parcours assez traditionnel et on recherchait un projet plus concret, porteur de sens. Celui-ci rassemblait tout ce qu'on souhaitait: la culture biologique, la préservation du patrimoine légumier local, la promotion de la culture potagère, etc. C'était aussi une belle PME qui tournait bien. Ça a donc été une évidence, explique Pierre-Alexandre Péters. Pendant un an, Catherine nous accompagnera car une transmission d'entreprise ne se fait pas du jour au lendemain.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.