Une petite voix nommée cocaïne l’avait incité à tuer sa «sorcière» de femme

Étrange et inquiétante scène que celle qui s’est déroulée le 3 novembre 2018, dans ce foyer, à Gesves.

S.H.
Une petite voix nommée cocaïne l’avait incité à tuer sa «sorcière» de femme
Sous l’influence de la drogue et de l’alcool, cet homme avait entendu une voix... ©Reporters / DPA

Ces deux-là se connaissent depuis cinq ans. Un couple sans histoire, avec le bonheur d’être les parents d’une petite fille.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.