Pour les familles qui souffrent de ne pouvoir visiter un proche hospitalisé

Privé de visites au chevet de son épouse dans un état critique, le docteur Richir se bat pour que cette souffrance ne soit plus infligée à d’autres.

Bruno MALTER
Pour les familles qui souffrent de ne pouvoir visiter un proche hospitalisé
Karl Richir n’a été autorisé à franchir les portes du CHU que quelques heures avant le décès de son épouse. ©ÉdA – 50537195236

Isabelle est décédée vendredi dernier, en début de soirée, aux cliniques universitaires de Mont-Godinne. Quelques heures avant son décès, son époux, le docteur Karl Richir, a été appelé à son chevet par un responsable du service des soins intensifs. Son épouse se trouvait depuis plusieurs jours dans un état critique, finalement jugé irréversible.