Faulx séduisant

Derrière Mariembourg, la lutte fait rage entre plusieurs prétendants dont Ohey et Faulx. Si les Falsitombiens l’ont emporté avec une belle avance (55-72), ils ont dû cravacher face aux Oheytois, en nombre réduit.

J. Ma.

«Ohey ne comptait que sept joueurs mais ils étaient tous bons, relate le coach de Faulx, Vincent Mignolet. Nous avons fait la différence sur nos deux points forts: le jeu intérieur et nos shoots à trois points. Et nous pouvons dire que nous sortons une excellente prestation tant défensivement avec 55 points encaissés qu’offensivement avec 72 marqués, un de nos meilleurs scores. Une rencontre complète de la part de toute l’équipe, ce qui est gratifiant en tant que coach, j’espère que cela va durer.»