Gesves ne cesse de grandir

Le cercle équestre de Gesves s'apprête à accueillir les 47 es championnats de Belgique des jeunes chevaux. Mais d'abord, place aux qualifications.

Thomas LAMBEAU
Gesves ne cesse de grandir
4005735 ©© EdA

Alors que les préparatifs du très attendu championnat vont bons trains, on sautait les obstacles hier et aujourd'hui au haras de Gesves. Dernières qualifications obligent, près de 800 cavaliers tentent encore d'obtenir les derniers billets en vue de participer à la fameuse « semaine de Gesves », se déroulant à partir du 10 août pour se terminer le week-end du 15 avec les finales. Ces deniers qualifiés viendront ainsi s'ajouter aux nombreux inscrits sélectionnés via le traditionnel cycle des jeunes chevaux.

On est maintenant bien loin de la trentaine d'inscrits en 1963 à l'occasion de la création du championnat. Au fil des années, l'événement n'a en effet fait que de prendre de l'ampleur. Au point tel que le grand site commence à devenir paradoxalement assez étroit et ne permettra pas au « village » du championnat d'être aussi grand que souhaité.

« On vient d'acquérir une prairie sur l'arrière du haras mais nous ne pourrons pas encore en disposer pour cette année, le terrain n'étant pas prêt », expliquait la directrice de l'école provinciale d'équitation Christiane Duchêne. C'est que les épreuves d'élevages ajoutées à celles de jumping attirent beaucoup de monde. Sans oublier, le samedi, la foire aux foals présentant les poulains et pouliches aux amateurs et acheteurs potentiels ni les jeunes poneys, qui constituent la nouveauté de cette 47e édition.

Promotion du cheval belge Si Paul Daout avait créé ce championnat des jeunes chevaux en 1963 à Couvin, c'était non seulement pour séparer les jeunes chevaux des autres et ainsi établir une certaine équité mais aussi pour promouvoir le cheval de sport belge. Et l'arrivée de l'épreuve à Gesves en 1976 n'a fait qu'accentuer cette tendance. « Il s'agit d'une épreuve Open, c'est-à-dire qu'elle accueille des chevaux de partout dans le monde. Mais cela constitue aussi sans conteste une belle vitrine pour le cheval de sport belge. En effet, la Belgique est à la pointe dans ce domaine avec notamment dix cavaliers de notre pays dans le top 150 mondial ». Le championnat se divisera comme depuis deux ans en deux grandes parties. D'un côté le jumping, c'est-à-dire les épreuves montées, avec les chevaux de 4, 5 et 6 ans en plus du critérium des chevaux de 7 ans et de l'autre le dressage et le saut en liberté pour les chevaux de 2 et 3 ans.

À noter que dans la catégorie des 2 ans, le top 10 sera directement qualifié pour le championnat Européen qui aura lieu à Malines. Le meilleur cheval belge de 3 ans se verra quant à lui attribuer, comme chaque année, la Médaille du Roi.

LE PROGRAMME : 10/08 : 1re qualificative chevaux 4 et 6 ans. 11/08 : 1re qualificative chevaux 5 ans et 1re manche du critérium des 7 ans. 12/08 : 2e qualificative chevaux 4 et 6 ans. 13/08 : 2e qualificative chevaux 5 ans et 2e manche critérium des 7 ans. 14/08 : 3e épreuve des chevaux 5 ans, finale des 4 ans, finale du critérium des 7 ans, championnat de Belgique des foals et des chevaux de 3 ans. 15/08 : 3e épreuve des chevaux 6 ans, championnat de Belgique des 2 et 3 ans, médaille du Roi pour les chevaux de 3 ans, finale des chevaux 5 ans et finale des chevaux de 6 ans.