Dix ans de culture bio

Le service de réinsertion du CPAS de Gesves a ouvert ses portes. Cette année, il fêtait le dixième anniversaire de la culture bio.

Freddy Gillain
Dix ans de culture bio
11504793 ©© EdA

L'occasion pour le président Mi chel Degodenne de rappeler que l'an dernier, le maraîchage des compagnons du Samson fêtait ses 20 ans d'existence. Cette année ce sont les 10 ans de la culture bio, prouvant par là que Gesves est une commune ou la nature tient et joue un rôle important. Il a salué les efforts menés par la commune pour la conserver et améliorer le cadre et la qualité de vie.

Et de citer la promotion d'une bonne utilisation des produits phyto, les primes prévues pour l'installation de biofiltres, la sensibilisation à une nourriture saine dans les écoles et la mise en place du plan communal de développement de la nature.

Le président a rappelé l'historique du service de réinsertion qui compte deux secteurs d'activité, dont l'encadrement social est assuré par Mme de Staerck.

La Blanchisserie du Samson pour le lavage, le repassage et la couture est placée sous la responsabilité de Mme Pâques, compte huit travailleuses, fonctionne 6 jours sur 7 et répond à la demande d'une clientèle composée d'une cinquantaine de privés, de l'école de L'Envol, du domaine de Mozet et de la résidence du Sacré-Coeur avec ses 62 résidants. Un rafraîchissement des locaux est en cours par l'équipe d'ouvriers.

Sensibiliser les jeunes Le Maraîchage des compagnons du Samson est sous la responsabilité de M. Lambotte. Il collabore avec des producteurs de graines bio, le centre pénitentiaire de Marneffe, l'école Saint-Lambert de Bonneville pour la production de fleurs et la commune à qui le service fournit les fleurs. Outre la distribution des paniers de légumes bio, le service favorise également la collaboration avec des distributeurs locaux.

Le maraîchage a pu acquérir un nouveau semoir de précision, une planteuse de pommes de terre et il continue à améliorer son implantation sur les terrains de Haut-Bois.

Le président a encore souligné la collaboration avec le GAL par la création de jardins solidaires et conservatoires dont l'objectif est de faire redécouvrir les senteurs de produits anciens et sensibiliser les jeunes à la culture de légumes.

Dans la note de politique générale accompagnant la présentation du budget 2010 du CPAS, voté à l'unanimité des deux conseils, du CPAS et communal, il était prévu de renforcer l'action du service de réinsertion. Cela s'est déjà concrétisé dans les faits par une meilleure prise en charge sociale des personnes sous contrat article 60, passant de 11 personnes en 2009 à 13. Une évaluation est prévue en cours de réinsertion et un certificat de fin de parcours est remis afin de valoriser le travail effectué. Un accompagnement à la recherche active d'un emploi est également effectué.

De plus, l'équipe permanente des deux services a été renforcée afin d'augmenter la qualité de l'encadrement. Des emplois supplémentaires ont été créés, d'autres agents ont vu augmenter leur temps de travail.

Et pour conclure, une fierté du président : les mignardises accompagnant le café ont été préparées par les demandeurs d'asile arméniens.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.